Yellow Submarine

Fondé en mars 1983, Yellow Submarine est, actuellement, la plus ancienne revue dédiée aux littératures de l’imaginaire — fantasy, science-fiction, etc. — publiée sur le territoire français. Lancée à ses débuts par André-François Ruaud comme un simple fanzine, le titre est devenu un véritable « livre-revue » une quinzaine d’années plus tard.

Description

La première version indépendante du site de Yellow Submarine — une brève introduction avait précédemment été créée en 2002, parmi les pages du site personnel de son fondateur —, avec une conception visuelle propre, est lancée dans le courant de l’année 2004. Après la première publication dans le giron de son nouvel éditeur, le site est déplacé durant l’été 2010 sur son propre sous-domaine.

Historique

Version 1 (2004–2013)

08.  Version 1.3.1

Avec un peu de retard, le mini-site de Yellow Submarine répercute la parution de son numéro 136, célébrant les trente ans de la revue — oui, trente ans. La table des matières du numéro en question et une vignette de sa couverture ont été ajoutées et, au passage, quelques légères — mais sensibles — modifications de la feuille de styles aèrent visiblement les différents blocs présentant chaque numéro.

capture
Version 1.3.1

07.  Version 1.3

En attendant de pouvoir travailler un jour prochain sur une version dynamique un certain nombre de petits ajustements ont été faits au vétuste site du vénérable sous-marin jaune.

Les images et les titres des numéros pointent désormais directement vers la fiche concernée sur le « site principal » des moutons électriques — les indications de prix sont supprimées, puisqu’une possibilité plus ergonomique de commande est désormais disponible via ce lien. Par ailleurs, les mentions concernant la distribution, al diffusion, ainsi que la responsabilité éditoriale ont ainsi été mises à jour.

06.  Version 1.2.2

En prévision de la sortie à venir — dans un mois et un jour — du nouveau volume du vénérable « sous-marin jaune » — intitulé Kami et Mecha et consacré à l’imaginaire japonais —, le « mini-site » de Yellow Submarine vient d’être succinctement mis à jour, avec la table des matières du numéro en question et une vignette de sa couverture.

capture
Version 1.2.2

05.  Version 1.2.1

Après plus de trois années de plongée en eaux profondes, le submersible jaune émerge à nouveau la tête de son périscope et, changement principal, il obtient un sous-domaine bien à lui grâce à son nouvel éditeur.

Les deux derniers numéros de Yellow Submarine ont enfin été complètement ajoutés à la liste des derniers volumes parus et quelques petits aménagements ont été effectués sur l’habillage qui, dans son ensemble, n’évolue pratiquement pas. Les atours actuels de ce « mini-site » ne sont plus vraiment dans l’air du temps et son thème peut sembler quelque peu fatigué — mais ce « décalage » légèrement suranné ne lui donne-t-il pas un charme particulier ?

capture
Version 1.2.1

04.  Version 1.2

La structure de la page consacrée à la revue Yellow Submarine a été entièrement revue pour être parfaitement valide selon les recommandations actuelles, à savoir le marquage XHTML et l’encodage UTF-8. Concernant le contenu, le sommaire de la future livraison à paraître a aussi été mis en ligne.

03.  Version 1.1

Tel le phénix qui peut renaître de ses cendres, un sous-marin peut émerger des flots. Ceci vaut pour Yellow Submarine. Le vieux périscope a été poli afin qu’il puisse réapparaître décemment : le marquage HTML de la page a été quelque peu remanié, l’encodage a été corrigé et certaines déclarations CSS ont été modifiées.

De tous ces changement, ce qui se perçoit le mieux « à la surface » est l’ajout d’une courte présentation concernant le prochain volume — dont le numéro sera le 133 — et une vignette de l’illustration choisie pour être utilisée comme couverture.

capture
Version 1.1

02.  Version 1.0.1

Hier est arrivé le volumineux carton contenant le fruit d’un travail de longue haleine : la publication en coédition d’un volume intitulé Conscience historique, issu de la collaboration entre la vénérable revue amateur Yellow Submarine — 132 numéros — et le tout jeune fanzine la Clepsydre — 4 numéros. La page de présentation de la « machine jaune » a donc été mise à jour durant la nuit, avec quelques mots résumant la table des matières et l’ajout de l’illustration de couverture de ce nouveau numéro.

01.  Version 1.0

L’unique page consacrée à la présentation de Yellow Submarine — qui était jusqu’à présent insérée parmi celles du site personnel de son fondateur — évolue pour devenir un véritable « mini-site » à part entière.

Seulement réalisée en utilisant des CSS, cette page reçoit désormais un visuel distinctif afin de constituer sa propre ambiance graphique à base de jaune — avec un frontispice original dessiné par David N. Mathieu — et présente tous les numéros de la revue disponibles depuis sa publication sous forme de « livre-revue ».