Psychogéographie

« Nous allons parler des origines et du soubassement théorique du terme mais, à notre avis, bien plus intéressant qu’un débat trop souvent stérile, nous semble être l’examen de la tradition littéraire que les idées psychogéographiques ont depuis engendrées, et à laquelle elles peuvent clairement être rattachées. Au-delà de tout ceci, nous avons élargi l’horizon de ce volume afin d’inclure quelques autres idées, distinctes mais proches de la psychogéographie. Il sera donc question ici non seulement de la déambulation urbaine, mais aussi des figures du voyageur mental, du flâneur et du vagabond. »

Description

Depuis le flâneur des villes jusqu’à l’explorateur de salon, de la dérive au détournement, la psychogéographie nous procure de nouvelles manières d’appréhender notre environnement, des méthodes pour transformer les rues familières de notre expérience quotidienne en quelque chose de nouveau et d’inattendu. Depuis Guy Debord et les situationnistes jusqu’à Jacques Réda, Iain Sinclair ou Will Self, en passant par Stevenson, Baudelaire, Léon-Paul Fargue ou Jacques Yonnet, nombreux sont les adeptes de la psychogéographie qui ont couché par écrit leurs errances et leurs explorations urbaines. Londres et Paris sont les territoires privilégiés de la psychogéographie, mais celle-ci peut se pratiquer tout aussi bien à New York ou à San Francisco, à Lisbonne ou à Bruxelles.

Cet ouvrage conduit le lecteur à travers l’histoire et les processus de la psychogéographie, en offrant à la fois une explication et une définition des termes concernés, et une analyse des figures et œuvres clefs de ce mouvement.

Avec la collaboration d’Olivier Bailly, Julien Bétan, David Calvo, Raphaël Colson, Guy Darol, Damien Dion, Sara Doke, Patrick Marcel. Traduction d’André-François Ruaud.

Historique

Version 1 (2013)

01.  Version 1.0

Deuxième livraison du nouveau programme de sept numérisations réalisées avec le soutien du Centre national du livre, Psychogéographie, témoigne, si besoin en était, de la volonté de son éditeur, les moutons électriques, d’arpenter les chemins de traverses de la littérature...

capture
Version 1.0